Mar 5, 2013

Valberg, the place to be !

Ma première expérience dans les Alpes du Sud s'est passée à Valberg, petit village montagnard niché au coeur du Parc National du Mercantour à 1700m d'altitude. Cette découverte a été faite grâce à "beau-papa" qui a voulu nous offrir un week end au ski. Un très grand merci à lui pour ce cadeau et cette belle découverte!

On the road, before arriving

La route menant au village est d'une rare beauté. En effet, nous longeons tout au long de l'ascension les Gorges du Cians, petit torrent alpin qui prend sa source au parc national du Mercantour et qui se jette dans le Var après un parcours chaotique de 23 km. J'ai été très impressionnée par les hautes falaises de terres rouges, on se serait presque crû dans le Grand Canyon ! Le contraste entre la roche rouge et le ciel d'un bleu azur était saisissant. La route longeant ces gorges est, elle même, vraiment spectaculaire, avec des passages taillés sous la roche et cernée par ces hautes falaises abruptes. Tout ces éléments confèrent au paysage des allures extraordinaires.

Valberg et son domaine skiable

Le domaine s'étend sur 90km de piste répartis en 52 pistes. Y en a pour tous les gouts, les niveaux, les envies. C'est un domaine plutôt familial, offrant des pistes larges avec peu de dénivelé. Le plus haut point de la station est situé à 2066m d'altitude.

Plan des pistes

Ce qui est vraiment remarquable, c'est que les pistes sont bordées de forêts de mélèzes, ce qui donne un caractère particulier et on s'y prend plaisir à sillonner les pistes entre les sapins. Seul regret, il n'y avait pas neigé depuis un petit moment et le hors piste n'était pas terrible car la neige était très dure. Autrement, le plaisir aurait pris une toute autre dimension en allant surfer dans les sous bois. Pas grave, une prochaine fois ! Toutefois, le soleil était au rendez vous et on a passé un week end fort agréable !

Vue sur le Col du Dreccia et le Lac des Eguilles

Se loger à Valberg

"Beau-papa" n'avait pas fait les choses à moitié ! Il avait réussi à nous dégoter un bel appartement de 50m2 pour le week end grâce à une régie de location ! L'appartement était entièrement équipé avec une grande télé reliée au câble ! Que peut on demander de plus ? Nous avons pu ainsi passer de belles nuit confortables tout en contemplant à travers les fenêtres le magnifique paysage de montagne qui s'offrait à nos yeux.

Vue de l'appart le jour de l'arrivée et celle du lendemain

Le retour, un grand moment

Notre surprise a été totale quand on a ouvert les yeux le lundi matin. Il avait neigé durant la nuit plus de 40cm. Oups, cela ne va pas être aisé de prendre la route. Premier boulot, déneiger la voiture qui a été complètement enterrée. Une fois la voiture dégagée, nouvelle mission : mettre les chaînes ! Chose pas facile quand on ne l'a jamais fait, surtout avec leur notice digne des notices d'Ikea ! Heureusement que chéri avait eu un peu d'entraînement en début de saison, lorsqu'il a fallu chaîner et déchaîner 3 fois lors du week end d'ouverture de l'Alpes d'Huez. Grand moment là aussi.

La route le jour du départ

Voilà, les affaires sont dans le coffre, en voiture Simone !!! Le départ se fait sans encombre et nous contemplons le paysage, émerveillés par toute cette blancheur immaculée ! J'avais qu'une seule envie, chausser mes chaussures et mes skis pour une dernière descente dans toute cette fraîche.... Mais l'heure était au départ et les remontées n'étaient pas ouvertes...

La descente se fait lentement, telle l'allure d'un escargot jusqu'au moment où on tomba nez à nez avec un gros car bloqué en plein virage ! On a cru que le voyage s'arrêtait là et qu'on allait devoir attendre qu'on vienne dégager cet autocar... Le chauffeur était complètement inconscient de faire la montée sans chaînes... Ça lui apprendra ! Les seuls à plaindre étaient les pauvres voyageurs qui allaient sûrement passé leur journée au bord de la route au lieu d'aller skier... On ne sait pas comment se termine cette histoire car on a réussi à se faufiler sur le bas côté et nous avons continué notre route. On a tous eu un grand ouf de soulagement. Le reste du voyage se déroula tranquillement. Superbe week end, encore merci «beau-papa» !

La route et ses falaises pendant la descente.